mercredi 4 novembre 2009

LE RIDICULE NE TUE PAS IL RAN PLU FORE

GNIIIINNNK fait le bruit de la porte qui grince. Tap tap tap font les pas sur le plancher usé. Pfff pfff pfff font les nuages de poussière et l'auteur consternée par sa propre capacité à employer des bruitages écrits complètement nuls.

Tout ça pour dire que je suis revenue passer un petit coup de balai avant de rendre les clés. Heureusement, mon bail n'a pas de fin, je peux laisser mes cartons, et même refaire la déco.

Nostalgie de l'endroit car oui, la nostalgie peut se créer en trois mois. En trois mois aussi, des choses se passent, ou ne se passent pas. Et tralala. On n'avait pas dit qu'on arrêtait les tournures pompeuses bourgeoises qui font croire à de la littérature quand elles ne sont que du texte?

Si.

Les bonnes résolutions de la réouverture de ce blog : pas de bonnes résolutions, je sais très bien que je retomberai le nez en premier dans mes vices préférés : les photos de chaussures, les questionnaires débiles et les révoltes à deux balles.

La ménopause attendra.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire