dimanche 11 septembre 2016

UN SAMEDI SOIR SOUS LA TERRE

Ce soir le réverbère est en panne et la rue est plongée dans le noir. Dans le noir aussi j'étais, dans le noir et dans le rouge. Pas au niveau bancaire, ça non, ça n'a jamais été un problème. Même depuis que je suis au chômage.
J'ai relu mes articles parce que je les avais quand même sauvegardés avant de fermer Menstruel V1, le site périodique. Et c'était drôle de voir comment j'avais pigé le truc dès le départ, et comment j'ai mis 10 ans à sauter dans le pot autour duquel je ne cessais de tourner en rond (autour + tourner + en rond, ça compte comme pléonasme ?).
J'ai fait le grand saut dans le vide. Après avoir grimpé les échelons de la vie Conforama (Travail > Conjoint > Maison > Enfant), une fois tout en haut du plongeoir, j'ai admiré la vue : le plafond en polystyrène et tous les gens qui rigolent vachement loin, vachement bas. Et j'ai sauté.
J'ai juste gardé l'enfant et viré tout le reste.
Et puis je suis retombée sur ce petit bout de moi, ce petit Menstru-tru V2, pas très étoffé mais quand même là. J'avais créé un autre truc sur Wordpress et tout, modernisme et tout, et puis en fait non, on va reprendre du service là où on s'était arrêtés, ça me donnera l'occasion de raconter des trucs à l'orée de la ménopause.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire