vendredi 17 mars 2017

DES REVES

Bizarrement, cette semaine, je me souviens de presque tous mes rêves.

Lundi => Mardi
Dans la vraie vie, j'ai rendez-vous mardi avec ma mère et mon oncle pour signer des papiers. J'ai dit à ma mère que j'arriverai à 15h alors que le rendez-vous est à 16h. Alors je rêve que j'arrive complètement déchirée à 22h devant la quasi-intégralité de ma famille qui m'attend, habillée de blanc et de rose "pour me faire plaisir". Et moi je culpabilise tellement d'avoir 7h de retard, d'être défoncée, et je les déteste tous car je n'ai rien demandé. Ma mère est en rage, les autres sont consternés. Seule ma soeur vient me parler pour me rassurer, et mon oncle qui a l'air compréhensif. C'était un vrai cauchemard et je me suis réveillée.

Mardi => Mercredi
Je rêve que je vais chez une voyante qui ressemble à mon esthéticienne. Son cabinet est de type boudoir cheap, fer forgé, tentures velours mauve. Je sais qu'il s'y passe des trucs un peu cul mais je ne me souviens plus quoi. Je croise aussi un mec que je connais dans la vraie vie, que j'ai toujours bien aimé mais que je ne trouve pas beau. Et ce mec me propose de "faire un bébé". Je réponds que j'ai déjà un enfant, que ça ne m'intéresse pas. Mais il me fait comprendre que sa vraie demande, c'est qu'on baise. Et je ne sais plus si j'accepte ou pas, si je dois accepter ou pas, et qu'en plus tout ceci n'a pas vraiment d'importance.

Mercredi => Jeudi
Je rêve que je suis à l'océan avec des copines et qu'on doit aller se baigner, mais qu'au moment d'y aller c'est trop tard car l'océan est démonté. Les images sont très belles, les vagues font des centaines de mètres de haut et ressemblent à des nuages. Elles prennent des formes improbables, jusqu'à deux blocs face à face comme la Mer Rouge devant Moïse. J'apprécie ce spectacle.

Jeudi => Vendredi
Je ne me souviens de mon rêve que d'un seau d'enfant rempli d'eau dans lequel naissent des petits insectes. Des petites coquilles d'un blanc épais très pur donnent naissance à des petites espèces de fourmis et d'autres plus grosses, semblables à des coquillages, toujours très blanches, s'ouvrent sur des lucanes très noirs et brillants.
Seule exception, une patte de poulet comme une carcasse que je finis par extraire du seau, et qui prend vie, c'était un poulet avec un masque en silicone transparent qui lui permettait de respirer dans le seau plein d'eau. Il s'ébroue et il s'éveille. Tout comme moi.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire